Sport et Entreprise :

Échauffement – Ergonomie, Gestes et Postures

 

1 Échauffement

Les métiers manuels ont cette particularité d’utiliser le corps humain comme outil principal de travail. Ces corps s’usent du fait de gestes répétitifs, de mauvaises postures, de charges importantes à soulever…

Le matin, le corps se réveille et la température des muscles n’est pas optimale pour commencer un travail physique. Or ce sont les muscles qui actionnent et protègent le squelette. Un mouvement trop vite exécuté ou une lourde charge soulevée trop rapidement peuvent alors s’avérer dangereux : « tour de reins », claquage, contracture et autres problèmes musculaires sont fréquents. De plus, le matin ou en cas de fatigue, le cerveau n’est pas forcément toujours bien alerte. Et dans ce cas ce sont les erreurs d’inattention qui engendrent lésion du ménisque, chocs, chutes et autres entorses.

Pour éviter tous ces désagréments, il est nécessaire d’effectuer un échauffement. Dans chaque entreprise il est assez aisé d’aménager un ou des lieux de passages, fréquentés par la totalité des équipes.

 

Voici les différentes mises en place possibles :

  • Affichage des exercices sur grands panneaux et, au besoin, mise à disposition de matériels. Avantage : Lisibilité.
  • Affiche A4 ou A3 à coller sur les portes des casiers, des vestiaires ou à l’intérieur des portes de camion… Avantage : transposable aux métiers itinérants.
  • Prospectus de poche répertoriant les exercices à effectuer avant la prise de poste. Avantage : portatif.

 

Quatre étapes sont nécessaires pour que l’échauffement proposé soit une réussite :

  1. Première rencontre avec visite des locaux, rencontre des collaborateurs, observation des conditions de travail, puis échange sur les contraintes du métier et les blessures fréquemment rencontrées.
  2. Deuxième rencontre avec proposition des gestes d’échauffement à effectuer, définition des lieux d’affichage et achat du matériel le cas échéant.
  3. Troisième rencontre pour présenter les exercices et le projet aux équipes.
  4. La quatrième étape est le suivi du projet car une action « one shot » ne peut pas être une solution durable. Il faut vraiment se donner les moyens de réussir dans ce genre de projet !

 

2 Ergonomie, Gestes et Postures

 

Il est également possible d’agir pour les personnes évoluant dans un bureau ou ayant besoin d’effectuer beaucoup de kilomètres en voiture.

La position assise n’est pas bonne pour le dos, et certaines habitudes au bureau ou en voiture sont mauvaises pour les épaules, les coudes et les poignets.

C’est pourquoi il est important de faire un point sur :

  • l’ergonomie du poste de travail,
  • les postures à adopter,
  • les gestes à éviter,
  • les étirements à effectuer,
  • le renforcement musculaire à pratiquer.

 

Les étapes nécessaires à la mise en place d’une intervention Gestes et Postures sont presque les mêmes que pour un échauffement :

  1. Première étape : visite des locaux, rencontre des collaborateurs et observation des postes de travail.
  2. Deuxième étape : échange avec retour sur l’ergonomie des postes de travail. Propositions d’étirements et d’exercices de renforcement musculaire à inclure dans l’affichage. Le mode et les lieux d’affichage seront également définis à ce moment là (affiche A4 ou prospectus de poche).
  3. Troisième étape : Présentation des exercices aux équipes et réponse aux questions.

 

 3 Journée Qualité de Vie au Travail

Si vous souhaitez sortir des sentiers battus pour l’organisation de votre journée QVT, la présence d’un coach sportif se révèle être un atout pour compléter les interventions des organismes conventionnels.

Les deux points précédemment développés pourront être présentés. Ce sera aussi le moment de sonder l’intérêt de vos équipes quant à la mise en place d’un échauffement ou d’une intervention Gestes et Postures.

Alors n’hésitez plus et contactez moi.